Bromélaïne

La Bromélaïne : pour une digestion facile ?

Pourquoi dit-on parfois que l’ananas est bon pour la digestion ? C’est parce qu’il contient de la bromélaïne, un groupe d’enzymes aux multiples propriétés, notamment la facilitation de la digestion.

Découvrez ce qu’est cette enzyme et pourquoi elle pourra vous aider à éliminer ballonnements et douleurs d’estomac de manière naturelle.

Qu’est-ce que la bromélaïne ?

La bromélaïne est un groupe d’enzymes protéolytiques extraits de la tige de l’ananas. Ces enzymes sont notamment utilisées comme additif alimentaire pour attendrir la viande, pour faire cailler le lait, ou encore comme agent de texture. Mais on l’utilise aussi pour faciliter la digestion des protéines : dans ce cas, il faut la consommer pendant un repas, souvent sous forme de complément alimentaire.

Le bromélaïne possède une particularité : elle n’est pas dégradée dans le système digestif, contrairement à un grand nombre d’enzymes. Elle passe donc dans le sang et influe sur le système sanguin (en éclaircissant le sang) et immunitaire.

On trouve la bromélaïne notamment dans l’ananas frais (par exemple le jus d’ananas) ou dans des compléments alimentaires, à base de bromélaïne extraite de la tige de l’ananas, parfois associée à d’autres enzymes ou plantes digestives. Attention, vous ne trouverez pas de bromélaïne dans l’ananas en boîte, car lors du processus de transformation, ce groupe d’enzyme est détruit par la chaleur. Il en va de même pour le jus d’ananas concentré : préférez le jus frais extrait directement du fruit.

D’où vient la bromélaïne ?

L’ananas est originaire d’Amérique du Sud, où il est utilisé depuis des siècles pour accélérer la guérison des plaies, soigner la bronchite ou les irritations de la gorge. Depuis le 19ème siècle, période à laquelle les Européens ont répandu la culture de l’ananas dans le monde, les tiges d’ananas sont utilisées pour de multiples usages, comme la fabrication de latex pour nettoyer les plaies et brûlures.

C’est depuis 1957 que les scientifiques européens étudient l’ananas pour ses propriétés thérapeutiques, et depuis 1960 qu’on s’intéresse à la bromélaïne et à ses propriétés. Le Pineapple Research Institute, basé à Hawaï, se penche aujourd’hui sur les propriétés de l’ananas et ses enzymes.

Bromélaïne

Quelles sont les propriétés de la bromélaïne ?

La bromélaïne possède de nombreuses propriétés. Elle est surtout connue pour aider à la digestion : en effet, elle possède un large spectre pH, et a donc une action protéolytique aussi bien dans l’estomac que dans l’intestin grêle : autrement dit, elle va soulager les ballonnements et flatulences.

La bromélaïne peut également soigner les ulcères. En effet, des études menées en 1976 par le professeur Felton ont démontré que la bromélaïne augmente de 30 à 90 % l’assimilation de glucosamine et de 50 % l’assimilation de soufre radioactif. Or, ces substances facilitent la cicatrisation de la muqueuse gastrique.

La bromélaïne est en outre particulièrement efficace pour faciliter la digestion des protéines : elle contribue à les transformer en peptides, plus assimilables par le corps humain.

Mais ce n’est pas tout : la bromélaïne permet également de lutter contre les œdèmes et hématomes grâce à ses propriétés anti-inflammatoires, ce qui fait qu’elle a été et est toujours utilisée partout dans le monde pour cicatriser les plaies. Cette propriété est due au fait qu’elle n’est pas dégradée comme d’autres enzymes et qu’elle va donc passer dans le sang. En plus de cela, elle va inhiber la production des prostaglandines, les composés à l’origine des inflammations dans notre organisme.

Pour profiter des propriétés de la bromélaïne, il est recommandé d’en consommer entre  125 mg et 500 mg par jour, en fonction de ses besoins. Les doses doivent être réparties en 3 fois dans la journée, au cours des repas. Dans les cas les plus graves, il peut être recommandé de consommer jusqu’à 2 000 mg en 4 doses.

La bromélaïne a-t-elle des effets secondaires ?

Enfin, la bromélaïne n’a presque pas d’effets secondaires, car elle est très peu toxique. Toutefois, certaines personnes devront éviter d’en consommer à forte dose :

  • Les personnes allergiques à l’ananas, ou aux plantes de la famille des broméliacées d’une manière générale
  • Les personnes allergiques au venin des abeilles
  • Les personnes allergiques au pollen des oliviers

Poster un Commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de