régime seignalet

Le régime Seignalet, minceur et détox en une seule méthode !

Le régime seignalet élaboré par Jean Seignalet revient sur le devant de la scène pour détoxiquer l’organisme, agir sur plus de 90 pathologies et aider à perdre du poids

 

Le régime Seignalet comment s’alimenter pour maigrir et se soigner

 

Le régime Seignalet a été élaboré par Jean Seignalet, docteur clinicien, biologiste, maître de conférences et chercheur s’est intéressé de plus près à la nutrition depuis 1985, date à laquelle il a mis au point le régime Seignalet.

Pour élaborer sa méthode, Seignalet est parti du constat que l’ère industrielle et la mondialisation où l’humanité est entrée dans une de ses plus importantes mutations coïncident avec une explosion de maladies chroniques qui se développent comme elles ne l’avaient jamais faites auparavant. Et aucun traitement vraiment satisfaisant n’a été mis au point pour la plupart de ces maladies dites de civilisation.

régime seignalet

Dans sa phase d’expérimentation et de recherche cependant, le régime Seignalet a permis à des milliers de patients d’enrayer ces maladies réputées incurables. Les résultats spectaculaires obtenus ne proviennent pas de traitements médicamenteux, mais le principe de thérapie par l’alimentation.

 

Les mécanismes de la méthode Seignalet

 

Pour comprendre les mécanismes du régime Seignalet il faut savoir que l’alimentation laisse pénétrer des éléments du monde extérieur au plus profond de notre organisme. Éléments dont nous ne connaissons pas toujours la réelle teneur. Et si, pour nous protéger, le système digestif fait le tri entre les nutriments indispensables, qu’il laisse pénétrer à l’intérieur du corps, et les éléments indésirables, qu’il oriente vers l’évacuation, selon la théorie du docteur Seignalet, ce mode de sélection naturelle peut se laisser piéger par des aliments dont certaines molécules sont inadaptées au système digestif. Ces éléments vont alors s’agglutiner dans l’intestin grêle, entraînant une prolifération des bactéries qui agressent et fragilisent la paroi intestinale au point de laisser passer les toxines, responsables de nombreuses maladies.

régime seignalet

C’est cette réaction en chaîne qui est au cœur de la théorie du docteur Seignalet.

Nombreuses maladies sont ainsi attribuées à l’alimentation moderne, composée en grande partie d’aliments transformés, raffinés, cuits et pasteurisés qui favorise la porosité de l’intestin et laisse passer les toxines.

 

Après avoir établi le lien entre leur alimentation et le développement de leur pathologie, le docteur a alors décortiqué le mécanisme pendant plus de 20 ans, auprès de 2500 patients. Sa démarche a consisté à remonter la trajectoire des toxines responsables du déclenchement des pathologies et celle des molécules alimentaires qui en dégradant la paroi intestinale, ont permis à ces toxines de se frayer un passage à l’intérieur du corps. Une fois ces molécules indigestes (glycotoxines) identifiées, son objectif fut de les neutraliser à la source, en les retirant du circuit alimentaire.

 

Les maladies prises en charge par le régime Seignalet

 

Les recherches du docteur Seignalet ont révélé qu’une centaine de maladies sont sensibles au changement alimentaire. C’est le cas notamment des maladies auto-immunes comme les maladies rhumatismales, la polyarthrite rhumatoïde, la spondylarthrite ankylosante, le diabète de type I et II, la sclérose en plaques, l’hypercholestérolémie, et les maladies de surcharges et d’élimination comme la tendinite, l’arthrose, la maladie de Crohn, l’acné, l’urticaire…

 

Les principes du régime Seignalet

 

Le régime seignalet propose un mode de consommation idéal appelé hypotoxique. Plus qu’un régime, il s’agit en réalité d’un véritable style de vie dont l’idée est de débarrasser l’alimentation de tout apport néfaste pour l’organisme. Régime d’éviction donc, où les céréales et leur gluten, les laitages animaux et les modes de cuisson à haute température sont mis à l’index au profit d’une sélection d’aliments de substitution parfaitement assimilables par le système digestif. L’intestin grêle est alors libéré de ses agresseurs et sa paroi réparée peut à nouveau jouer pleinement son rôle de barrière immunitaire.

 

  • Exclure les produits laitiers et leurs dérivés

 

  • Exclure les céréales « mutées » qui ont subi des transformations dans le temps, comme le maïs qui a vu sa taille augmentée de 10 voire 20 fois plus que sa taille d’origine durant l’époque ancestrale, ou encore le blé actuel qui a été modifié dans les années 50. Ils ont subi tellement de modifications que l’organisme humain n’est plus capable de les métaboliser correctement. C’est aussi le cas du gluten, mais aussi des protéines du blé et du maïs qui peuvent provoquer des troubles digestifs, des douleurs abdominales, des réactions allergiques, des ballonnements.

 

  •  Éviter la cuisson haute température (sauf à la vapeur) ou à la micro-onde qui dénature les aliments et qui peut créer les glycotoxines ravageuses.

 

Parmi la liste des aliments à éviter dans le régime Seignalet figurent les sodas, viandes rouges, bonbons, viennoiseries, pâtisseries, pâtes à tartiner et charcuteries.

Lorsqu’on décide d’adopter le régime Seignalet, il est impératif de consommer des aliments qui se rapprochent le plus de ce qui existait à l’époque préhistorique, plus précisément des choses simples qui n’ont pas été transformées par l’industrie alimentaire. Ainsi, il est recommandé de manger des fruits et légumes, bios de préférence, crus ou cuits avec la cuisson à la vapeur douce, sans pression à moins de 110° ou cuisson à feu doux.

Parmi la liste des aliments à privilégier figurent, la salade, le vin rouge, les huiles vierges crues, extraites à froid, et variées comme l’huile d’olive, les fruits et légumes, les noix et noisettes, la viande blanche et le poisson.

 

Les effets du régime Seignalet

 

L’objectif du régime Seignalet est de débarrasser l’organisme de ses toxines et d’empêcher l’arrivée de nouvelles toxines.

Une période transitoire de détoxication se produit en début de régime. On observe même une aggravation des symptômes pendant 1 ou 2 mois, période qui correspond à l’élimination des molécules toxiques. Le patient peut alors ressentir une grosse fatigue, de la nervosité, des troubles digestifs, de la migraine, etc.

2 à 3 mois après le commencement du régime, une fois les molécules toxiques mobilisées, l’état du patient va s’améliorer. On recommande fortement aux personnes qui souffrent d’une maladie qui rentre dans l’indication d’insister et de poursuivre le régime pendant 1 an. Il peut en effet à plus ou moins long terme, ralentir ou même arrêter complètement l’évolution de certaines maladies graves.

Le régime Seignalet fait aussi mincir. Si elle n’a pas été conçue pour la perte de poids, la méthode Seignalet a quand même un effet positif sur la balance dans la mesure où bon nombre d’aliments qui font grossir sont exclus de l’alimentation. On observe une perte moyenne de 1 kilo tous les 15 jours.

 

Poster un Commentaire

avatar
  Subscribe  
Me notifier des